Les vacances et les voyages ne sont pas faits que pour voir des paysages. On aime aussi gouter à la cuisine du terroir. L’amateur de randonnées nous invite à connaitre les bases de la cuisine des Alpes. L’autisme est considéré comme handicapant, pourtant des personnes célèbres pour leur capacité en sont victimes . Aissa Hamada nous en cite quelques un et nous parle de la Chevrolet Corvette Sting Ray.

De la bonne gastronomie à découvrir avec Aissa Hamada

Les Alpes produisent des fromages, de la crème, des poissons, du porc, des fruits et des pommes de terre outre les produits que l’altitude leur fourni (la gentiane, le génépi, etc.). Les populations de la Savoie savent toujours accommoder au mieux ces trésors en empruntant à l’Italie la polenta et à la Suisse la fondue. Cela a permis aux Savoyards d’avoir aujourd’hui le plus grand nombre de chefs cuisiniers de renoms mondiaux, dixit Aissa Hamada (ouvrir son article sur la gastronomie du Maghreb).

La gastronomie alpine

La spécialité culinaire alpine est excellente, elle s’égalise à celle des grands pays. Un savoir-faire unique et renouvelé sans cesse avec des produits frais complète l’art culinaire des Alpes où la passion, le plaisir et le goût se trouvent en un seul endroit.

Le plaisir de la gastronomie des Alpes n’est pas tant dans la sophistication. La gourmandise n’est jamais un défaut dans les Alpes puisque tout y est bon ! La simplicité et la saveur sont réunies en altitude.

Les pommes de terre

La pomme de terre en tartiflette y occupe une place importante pour la préparation d’un plat alpin. Il est aussi conseillé de la consommer en farce, en fricot, en crêpe et en soupe pour déguster la merveille de la cuisine alpine apprécié par Aissa Hamada.

Faites connaissance avec les Alpes grâce à Aissa Hamada.

Les fromages

Les Alpes sont également des terres d’élevage où les fromages deviennent presque un symbole de tout le massif montagneux. Le beaufort est une bonne alternative au comté, c’est un bon dérivé du gruyère estiment certains touristes. Il est issue d’un lait de vache tarentaises et est affiné jusqu’à un an pour lui donner une saveur sans égale. La tomme de Savoie et celle des Bauges sont les fromages le plus populaire de toute la région, mais le reblochon est aussi meilleur, il est adouci après plusieurs lavages.

La viande, la salaison, la saucisse et le poisson

La viande de porc est déclinée sous toutes les formes, le plus fréquemment fumé, salé ou séché : les atriaux dans le Faucigny et le Chablais, le sang de « caïon ». Les jambons locaux sont savoureux et rustiques, ils sont enrichis de légumes variés.

Le poisson est un met inattendu dans les montagnes, il constitue une alternative idéale au fromage. Les chefs cuisiniers ne manquent pas d’imagination quand il s’agit de préparer le lavaret.

Les boissons alpines

Les vins Savoyards sont issus de 25 cépages différents et la plupart sont tous des blancs. L’AOC regroupe 4 vins blancs et le « seyssel ». Les restes sont appelés génériquement les « vin-de-savoie ».

Il y a également le rare chignin-bergeron, le château-de-ripaille, l’abyme, le marin, etc. Le crémant-de-Savoie a été l’appellation du pétillant de Savoie, du Chignin, de l’Apremont en 2016.

Les vins rouges et les rosés des Alpes sont généralement à base de mondeuse, de Pinot et de Gamay. Par ailleurs, la région Savoie-Mont-Blanc a mis en œuvre le label Vignobles et Découverte pour tous les vignobles se situant à Combe-ou-Cœur-de-Savoie et autour du bassin du Bourget.

Un passage dans les Alpes permet aussi de découvrir le vermouth, un vin macéré avec douceur ayant de multiples aromates.

Les spécialités culinaires dans les Alpes présentées par Aissa Hamada

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *