cigarette electronique

La cigarette électronique : qu’est-ce c’est ?

cigarette electroniqueDevenue très populaire dans le monde entier, la cigarette électronique est une véritable révolution. Son usage se développe progressivement au détriment de la vente de tabac et ces substituts nicotiniques tels que les timbres, gommes, spray, etc.

L’utilisation de ce dispositif a fortement augmenté en France. Cette croissance s’explique par le fait qu’il représente une excellente alternative au tabac et réduit les risques liés à sa consommation. Selon l’Eurobaromètre, il a permis à 1 million de fumeurs de se sevrer.

Cependant, les risques liés à sa consommation génèrent de nombreuses controverses. Ces polémiques proviennent notamment des substances cancérogènes que les e-cigarettes pourraient contenir. Certaines personnes craignent également qu’elle ne représente une porte d’entrée à la consommation du tabac.

Il convient ainsi de lever le voile sur ce nouveau dispositif. Qu’est-ce que c’est et à quoi s’attendre après son usage ? Est-elle dangereuse pour la santé ? Peut-elle aider les fumeurs à arrêter de fumer ?

Cet article vous dévoile toutes les questions qu’un débutant dans le monde de la vape pourrait se poser sur le e-cigarette, les e-liquides et leurs usages.

Qu’est-ce que la cigarette électronique ?

Définition

La cigarette électronique est aussi appelée e-cigarette, vape, e-cig, vapoteuse ou encore vaporisateur personnel. Elle est une réplique de la cigarette traditionnelle, mais de façon électronique.

C’est un appareil de vaporisation électronique à chaud sans combustion composé d’un microprocesseur associé à une technologie de vaporisation miniaturisée. Il est destiné à vapoter.

Dans le sens où il n’y a pas de tabac, ni de combustion, cet outil permet de diffuser de la nicotine hautement purifiée en offrant à son utilisateur les mêmes sensations physiologiques qu’il peut ressentir en fumant une cigarette conventionnelle.

La vapoteuse est aujourd’hui une invention qui est en train de changer la vie de millions de fumeurs dans le monde.

Les origines de la cigarette électronique

Le concept est apparu il y a plusieurs années. C’est en 2003 que le pharmacien chinois du nom de Hon Lik a mis au point un système capable de simuler l’action de fumer en émettant une vapeur nicotinique, mais pas de fumée.

Ce dispositif révolutionnaire est commercialisé en 2004 et son brevet déposé en 2004. Depuis, il a connu de nombreuses améliorations et s’est même étendu à la pipe électronique et au cigare électronique.

De par son originalité et sa simplicité, l’e-cigarette s’est développée très rapidement dans de nombreux pays. Il connait aujourd’hui un succès grandissant.

Sa composition et son fonctionnement

L’e-cigarette désigne un dispositif électrique destiné à inhaler de la vapeur obtenue par l’échauffement d’une solution liquide présente dans le flacon.

Elle est composée d’une cartouche qui se substitue au filtre des cigarettes classiques et d’un atomiseur qui sert à mélanger le liquide contenu dans la cartouche. Cette vapeur mélangée est ensuite projetée sous l’aspect d’une fumée.

À la différence de la fumée produite par la combustion du tabac, cette vapeur n’a pas l’odeur du tabac et ne contient aucune substance toxique ou cancérigène, contenue dans une cigarette classique. Elle peut être agrémentée par des arômes de fruits, de bonbons, de fleurs et contenir ou non de la nicotine.

L’e-liquide contient généralement cinq ingrédients principaux à savoir :

  • du propylène glycol qui sert à créer de la vapeur et y transporter en fine gouttelettes de la nicotine et des arômes
  • de la glycérine végétale pour densifier la vapeur (la rendre plus épaisse et plus blanche) et/ou y transporter également de la nicotine et des arômes
  • des arômes de qualité alimentaire (artificiels ou naturels) pour lui donner un goût (tabac, fruit, etc.)
  • de l’eau
  • de l’alcool

La cigarette électronique  est-elle dangereuse pour la santé ?

Il est important de rectifier les opinions visant à démontrer la négativité de la cigarette électronique. Jusqu’à présent, les connaissances scientifiques ne permettent pas d’établir formellement sa dangerosité.

Par son mode de consommation privilégié (la combustion), ce gadget présente l’intérêt de supprimer ou de réduire significativement les risques de survenue de graves pathologies, de cancers principalement.

L’e-cigarette est moins nocive que la cigarette classique. Une récente étude menée le professeur Bertrand Dautzenberg, pneumologue et président de l’Office français de prévention du tabagisme dévoile que : « l’e-cigarette est moins nocive que le vrai tabac dans lequel il y a des particules solides et du monoxyde de carbone. Il n’y en a pas dans le premier produit ».

En effet, elle ne contient aucune de ces substances toxiques comme le goudron, le monoxyde de carbone, l’acétone, l‘ammoniaque… causant de nombreux dégâts sur la santé tels que les maladies cardiovasculaires les cancers, la stérilité, les bronchites chroniques, etc.

C’est bien pour cette raison que la plupart des fumeurs qui optent pour l’e-cigarette retrouvent leur souffle, leur virilité, arrêtent de cracher et de tousser.

En outre, nombreux sont les témoignages d’anciens fumeurs étant passés à l’e-cigarette affirmant qu’ils ont ressenti des changements positifs.

Ils n’ont plus eu envie de toucher à une clope, plus de mal à respirer quand ils montent l’escalier, plus de sensation de « cheminée dans la gorge » au réveil ou en fin de journée et plus de mauvaise haleine.

En devenant utilisateurs exclusifs, ils diminuent leur probabilité de développer des maladies imputables au tabac.

Recourir à cet outil, c’est éviter d’inhiber des substances dangereuses pour la santé. Il est une bonne alternative à la cigarette ordinaire. Il est important de comprendre que c’est une méthode de réduction des risques pour le fumeur adulte.

La cigarette électronique est-elle efficace pour arrêter de fumer ?

Nombreux sont ceux qui ont essayé beaucoup de méthodes pour arrêter de fumer, mais en vain. Ils n’ont pu s’abstenir plus d’un mois. Cependant avec la vape, les choses semblent se présenter autrement.

Est-ce que la cigarette électronique peut aider à arrêter de fumer ? Aide-t-elle à le faire ? De l’avis de ceux qui l’ont essayée, elle semble plutôt bien fonctionner.

Après quelques jours à l’alterner avec les vraies cigarettes, les personnes qui ont recours exclusivement à cet outil révolutionnaire  réduisent leur consommation et finissent complètement par arrêter.

En fait, il s’agit d’un inhalateur de nicotine permettant de garder la gestuelle du fumeur. Il est utilisé comme substitution à la cigarette classique et cela, sans frustration. C’est un moyen de sevrage tabagique !

Aujourd’hui, de nombreux vapoteurs sont parvenus à arrêter complètement de fumer. Selon les statistiques, plus de 70% des fumeurs arrêtent grâce à ce moyen de sevrage.

Toutefois, vous allez devoir essayer plusieurs modèles d’e-cigarettes, plusieurs e-liquides, plusieurs degrés de nicotines, plusieurs arômes… avant de trouver votre bonheur. Mais le jeu en vaut la chandelle !

Pourquoi utiliser la cigarette électronique ?

Il est évident que c’est une très bonne alternative pour arrêter de fumer, mais également pour votre porte- monnaie.

Les mêmes sensations

L’e-cigarette intervient en proposant une solution adéquate qui permet de garder son côté ludique et sa sensation de détente amenée par la nicotine.

En effet, cet outil reproduit aujourd’hui très bien les sensations que procure la cigarette ordinaire. Même si elle est un peu imposante, on la tient entre les doigts, on la porte à la bouche, on aspire et expire de la vapeur, qui remplace et imite très bien la fumée.

Il n’y a pas de combustion, pas de goudron, uniquement de la vapeur aromatisée au goût et au dosage de nicotine de votre choix.

L’utilisateur retrouve le « grattouillement » au passage de la vapeur dans la gorge, sensation agréable et recherchée par le fumeur, appelée hit. En vapotant, vous gardez la même gestuelle et les mêmes sensations.

Arrêter tranquillement sans trop d’efforts

Si certains ont recours à l’hypnose, à une cure de désintoxication ou encore à des thérapies comportementales pour arrêter de fumer, d’autres trouvent en cette substitution un moyen d’arrêter en douceur.

Effectivement, stopper tout d’un coup n’est pas facile, car les manques apparaissent rapidement, notamment celui de la nicotine et le geste qui accompagne la consommation de tabac. Il est très difficile d’arrêter de fumer du jour au lendemain.

C’est la raison pour laquelle c’est une des meilleures alternatives. Étant moins nocive, elle permet  de garder la gestuelle, mais aussi de ressentir la sensation de bouffée dans la gorge, communément appelée « hit ».

L’utilisateur conserve le geste, le plaisir et la nicotine sans les inconvénients de la cigarette classique puisqu’il n’y a pas de combustion, mais une évaporation. La vape n’émet ni monoxyde de carbone, ni goudron.

Par son aspect configurable, le voltage et la puissance peuvent être paramétrés afin de bénéficier d’une meilleure sensation de fumer. L’utilisateur peut réguler son usage de nicotine et diminuer progressivement avec le temps sa consommation, jusqu’à passer à des e-liquides fruités comprenant 0mg/ml de nicotine.

En effet, les fumeurs qui utilisent cet outil ont souvent envie de diminuer le taux de nicotine. Avec le temps, (3 à 6 mois) l’addiction au tabac diminue progressivement et le goût commence à disparaître.

La cigarette électronique aide à arrêter de fumer sans trop d’efforts. Elle aide à lutter contre les premiers symptômes de sevrage et de calmer les angoisses liées à l’arrêt du tabac. Après ce temps d’adaptation, vous vous détachez progressivement de votre dépendance.

Le « plaisir » apporté par le tabac perdra de plus en plus son emprise sur vous. Des études d’observation révèlent que plus de 70% de fumeurs arrêtent de fumer grâce à elle.

Très bonne alternative pour votre porte-monnaie

Un des aspects les plus attirants de l’utilisation d’e-cigarettes est l’aspect financier. En plus d’être une révolution sanitaire, la cigarette électrique est un moyen très économique, il permet de dépenser moins.

Une personne fumant un paquet par jour dépense environ six euros de liquide par semaine. Elle dépense environ 200 euros mensuels que coûtent 20 cigarettes quotidiennes.

Pourtant, un flacon de 10 ml d’e-liquide qui coûte 6 euros, se change une fois par mois et la batterie, à 20 euros, peut durer plusieurs mois. Ce qui fait un total de 26 euros/mois.

On est bien loin des 200 euros. Le budget d’un consommateur de cigarettes électronique est divisé par 5 par rapport à celui d’un fumeur tout court.

Même si elle représente un investissement initial non négligeable, elle permet au final d’économiser des milliers.

Très pratique

C’est un dispositif très pratique, moins encombrant qu’un paquet de clope. Il peut être emporté partout et se conserve plus longtemps.

En plus, l’utilisateur n’a plus besoin de cendrier, de briquet ou de chercher un endroit pour écraser votre mégot. Rappelons que le mégot est nuisible, il est susceptible à lui seul de polluer 500 litres d’eau, la rendant impropre à la consommation.

Comment bien choisir sa cigarette électronique ?

Chaque fumeur a sa propre expérience, ses petites habitudes, sa propre motivation et des goûts qui lui sont propres. Tout cela rend le choix d’un type d’e-cigarette assez difficile.

Pour bien choisir une vapoteuse, les tabacologues s’accordent à dire qu’il faut avant tout déterminer le dosage nicotinique de la recharge e-liquide dont vous avez besoin. L’e-liquide est l’élément clé.

Voici les préconisations :

  • moins de 5 cigarettes / jour, un e-liquide entre 0 et 6 mg de nicotine
  • moins de 15 cigarettes / jour, un e-liquide entre 6 et 12 mg de nicotine
  • 20 cigarettes ou plus / jour, un e-liquide de 18 mg de nicotine

Source Evapor.paris

local_offerevent_note novembre 10, 2018

account_box Oscar Grant