Un implant dentaire

Quels sont les risques d’un implant dentaire ?

Comme toute autre intervention chirurgicale, les implants dentaires sont exposés à des facteurs extérieurs mais aussi intérieurs qui peuvent induire à plusieurs complications. Destiné pour remplacer la dent manquante d’une façon permanente, l’implant dentaire était toujours connu comme étant une alternative aux ponts dentaires fixes mais aussi aux prothèses dentaires. Dans ce registre, on met à votre disposition cet article pour vous présenter les différents risques liés à l’implant dentaire.

Qu’est-ce qu’un implant dentaire ?

L’implant dentaire est une racine métallique qui prend généralement le nom de  » fixture « . Elle est chirurgicalement placée sous la gencive de la mâchoire. Une fois fixée, le dentiste peut ancrer une couronne artificielle afin de remplacer la dent qui manque. Ainsi, l’implant dentaire permet de bénéficier d’une restauration fonctionnelle mais aussi esthétique de la dent manquante.

Risques liés à l’implant dentaire

L’implant dentaire est une technique dont le taux de réussite dépasse les 95 %. Généralement, il n’existe pas d’incidents dans le futur et les soucis qu’on peut rencontrer sont très rares mais aussi mineurs. En outre, s’il existait un problème, n’hésitez pas à solliciter votre chirurgien dentiste Tunisie le plus rapidement possible pour éviter les risques et les éventuelles complications. En revanche, bien que le taux de réussite de l’implant dentaire soit impressionnant, il existe des patients qui peuvent souffrir de plusieurs complications. On vous présente ci-dessous les principaux risques liés à cette technique :

  • Problèmes de sinus

Le sinus peut présenter un grand défi pour les implants dentaires à placer au niveau de la mâchoire supérieure. Outre le sinus, on a besoin d’une base osseuse bien développée et rigide afin de soutenir l’implant dentaire dans cette région. En cas de besoin, le chirurgien-dentiste peut soulever le sinus ou greffer une masse osseuse solide pour supporter l’implant par la suite.

  • Mauvaise intégration de l’os

L’ostéo-intégration est un processus qui permet de réunir l’os et l’implant dentaire d’un patient. Ce dernier a lieu quelques mois après la fixation de l’implant. En outre, l’échec de l’implant dentaire revient principalement à sa non-fusion avec l’os de la mâchoire. Cet échec se traduit par la mobilité de l’implant, sa tombée ou par l’apparition de symptômes de perte osseuse.

  • Pose complète immédiate

Normalement, la pose d’un implant dentaire se déroule en deux étapes principales. La première consiste à fixer l’implant et le laisser s’intégrer parfaitement à l’os. La deuxième consiste à ajouter les éléments au-dessus de la gencive. Dans certaines situations, le chirurgien-dentiste peut réaliser une mise en charge immédiate lors de la pose d’un implant dentaire. Dans ce cas, le processus se déroulera en une seule étape, le pilier ainsi que la couronne sont poser directement après la fixation de l’implant.

  • Infection bactérienne

C’est l’une des complications les plus répandus qu’on peut rencontrer. C’est une infection qui est dû à la présence d’une bactérie lors de la chirurgie ou suite à une mauvaise une hygiène dentaire. Aussi, cette infection peut parvenir du ciment dentaire qui permet de fixer la couronne sur le pilier.

  • Dégâts au niveau des tissus et des nerfs

C’est un souci très rare mais possible. Il a lieu lorsqu’un implant est fixé près d’un nerf. Les signes sont :

    • Douleurs chroniques ;
    • Présence de picotements ;
    • Engourdissement de la joue ;
    • Engourdissement des gencives.

N’oubliez pas toujours de solliciter les bons soins de votre chirurgien-dentiste en cas de souci de tous types.

local_offerevent_note août 12, 2020

account_box Anya