L’anxiété est considérée comme des troubles émotionnels dont les sujets sont en général les ainés. Elle est devenue aujourd’hui une problématique fréquente un peu partout dans le monde, précisément chez les populations occidentales du troisième âge.

Cet état mental de trouble et d’agitation est caractérisé par un sentiment d’insécurité indéfinissable, une peur sans objet. Comment soigner ces troubles anxieux ? Dans une publication sur LinkedIn, Cap Retraite explique les manifestations et les traitements de l’anxiété.

L’interview de Cap Retraite sur les troubles anxieux des séniors

L’anxiété est un souci excessif, une inquiétude permanente qui dure au minimum six mois. Elle n’a pas de lien avec un objet ou une situation précise. C’est un ensemble d’agitations encaissées pendant des années (vie professionnelle, familiale, affective, sociale). Les troubles anxieux se manifestent lorsque la personne n’arrive pas à maîtriser cette crainte. Il en existe différentes formes.

Les symptômes physiques de l’anxiété sur les séniors sont les suivants :

  • La tension motrice : fatigue, tension musculaire, agitation ou surexcitation
  • L’hypervigilance : difficulté de concentration, trouble du sommeil, irritabilité
  • Quelques troubles associés : mains froides et humides, bouche sèche, sueurs, nausées ou diarrhée, besoin fréquent d’uriner, difficultés à avaler ou sensation de boule dans la gorge, tremblements, contractions, douleurs, endolorissement musculaire, syndrome du colon irritable, maux de tête…

En cas de généralisation, la personne peut ressentir une forte dépression.

Comment les traiter ?

Le succès du traitement de l’anxiété dépend d’un bon diagnostic. Pour cela, une évaluation médicale est nécessaire pour attester cet examen. Il faut alors une prise en charge globale prenant en compte un accompagnement psychologique et social et ce en plus de traitement médicamenteux, explique Cap Retraite sur son blog.

Ainsi, il est demandé d’arrêter de boire de l’alcool, de fumer et de diminuer la consommation de café. Par ailleurs pratiquer régulièrement une activité sportive est une hygiène de vie qui peut aider à améliorer les troubles de l’anxiété.

La relaxation est recommandée pour la maîtrise des émotions. Pour ce faire, il est nécessaire de se déconnecter souvent de son environnement pour mieux se concentrer sur soi. Cela évite les tensions musculaires et psychologiques.

La psychothérapie ou le soin par les moyens psychiques est pratiqué par un psychothérapeute. Ce traitement est caractérisé par les visites régulières, individuelles ou en groupe sur une durée qui peut atteindre une année selon l’intensité des troubles.

Peu importe le degré de souffrance, ce soin doit être accompagné par des prescriptions médicamenteuses pour accélérer le processus de guérison.

Ces soins pharmaceutiques sont des compléments de la méthode psychique. En effet pour bien soigner ce mal, il faut les compléter avec des psychotropes, recommande Cap Retraite (voir la page). Ces produits agissent sur les mécanismes neurobiologiques du cerveau, ce qui modifie le comportement et le psychisme du patient.

Le médecin peut recommander d’autres médicaments comme ceux de la famille des anxiolytiques, à savoir le Bromazepam, le Diazepam, Lorazepam ou encore des antidépresseurs tels que la Paroxetine et la Fluvoxamine. Mais tout dépend des troubles et de l’état du malade.

Le traitement de l’anxiété des personnes âgées avec Cap Retraite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *