La R8 Gordini est sortie en 1964 et fait partie du monde des voitures de collection. Elle dispose d’un moteur de 1 255 cm3 4 cylindres en ligne avec des portes à faux arrière et 2 soupapes par cylindre, 2 carburateurs double corps Weber, d’une compression de 10.5, d’une boite à 5 vitesses et d’une puissance de 103 chevaux à 6 750 tr/min. Elle est considérée comme la première voiture de taille moyenne aux aptitudes de voiture de sport.

Description de la R8 Gordini

Elle contient un vilebrequin à 5 paliers qui lui permet d’accroître ses capacités avec 1 108 cm3 de moteur de type 804-00 et deux carburateurs Solex 40 PHH2, en plus d’une boite à air et d’un allumage Ducellier, décrit Aissa Hamada à propos de la R8 Gordini.

Elle est de couleur bleue avec une double bande blanche sur toute la longueur de la carrosserie, de gros phares de 200 mm et 4 amortisseurs à l’arrière. Elle est longue de 399 cm, large de 149 cm, haute de 141 cm et pèse 855 kg.

Amédée Gordini attribue une vitesse maximale de 179 km/h à la voiture, une des voitures françaises les plus rapides de son époque. En effet, elle est plus rapide que la Citroën DS19 et la Peugeot 404 qui étaient les berlines célèbres de la période. L’épaisseur des disques de freins est optimisée pour que la R8 Gordini passe facilement la puissance au sol.

Une autre version est sortie en 1966 avec 4 phares, de larges jantes, un capot arrière bleu bardé, deux bandes blanches et un nouveau moteur de type 812-00.

La voiture devient ainsi la référence chez les sportifs. D’autres fonctionnalités sont ajoutées, passage de roues, jonction du dessus de pied des portes avant avec la joue d’aile, encadrement supérieur de pare-brise, présence d’un petit réservoir d’essence supplémentaire à l’avant, etc.

Palmarès de la R8 Gordini avec Aissa Hamada

La R8 est une version sportive haut de gamme, grâce à son équipement de série supérieure et à ses nombreux dispositifs. Elle comporte un compteur, un indicateur de température d’eau, un éclairage intégré au rétroviseur intérieur, un pré-câblage électrique avec des voyants et des interrupteurs pour les antibrouillards et la présence d’un indicateur pour le niveau de liquide de frein.

La voiture débute son histoire en 1964 au Tour de Corse avec une place parmi les 8 premiers et se retrouve ensuite sur l’île de beauté en 1965 avec deux prototypes et un moteur 1 296 cm3. Jean-François Piot pilote avec un moteur à 1 440 cm3 en 1966 au Tour de Corse et devance ainsi une Alfa Romeo GTA et une Porsche 911.

Toutes ces belles victoires de la R8 Gordini racontées par Aissa Hamada lui valent une place au rallye Monte-Carlo, avec la présence de 4 R8 Gordini, dont la première est conduite par Manu Guigou et Jean-Pierre Prevot, la seconde par Jean Ragnotti et Sébastien Delanney, la troisième par Michel Leclere et Michel Duvernay et la dernière par Guillaume Chancel et François-Paul Forgeoux.

Aissa Hamada présente la fiche technique de la R8 Gordini

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *