Tout sur la défiscalisation immobilière

Qui s’intéresse à la défiscalisation immobilière ?

La défiscalisation immobilière permet de bénéficier de réduction d’impôts pour ceux qui veulent investir dans l’immobilier. En 2018, la loi Pinel, la loi Malraux, le déficit foncier et beaucoup d’autres dispositifs sont les solutions pour défiscaliser l’immobilier. Qui sont les cibles de ces différents systèmes mis en place par l’Etat ?

La défiscalisation dans le monde de l’immobilier : celui qui a un logement principal

Pour profiter d’une réduction fiscale intéressante, vous aurez besoin d’investir dans l’immobilier même si la défiscalisation concerne de nombreux domaines. C’est pour cela que de nombreux investisseurs préfèrent le placement dans l’immobilier qui est la plus sollicitée des défiscalisations.

Les bénéfices sont plus intéressants car ils offrent une grande différence de formule sur une longue durée. Des lois sont prises en compte dans la défiscalisation immobilière même si des changements législatifs ont été récemment mis en place.

Avec le logement principal, l’immobilier est l’élément actif d’un patrimoine et c’est donc lui qui fait l’objet de la défiscalisation. En plus, la défiscalisation immo permet une protection du bien par les dispositifs fonciers car c’est une base d’investissement.

Investir dans l’immobilier : les avantages et inconvénients

La défiscalisation permet de réduire l’impôt pour certains services, produits ou cotisations sur le long terme. Pour mettre en place les différents dispositifs de défiscalisation, l’Etat incite à investir dans l’immobilier.

Avec la loi Pinel, bénéficiez d’une réduction d’impôt de 12% à 21% pour une location de 6 à 12 ans, soit 63 000 Euros maximum sur 12 ans. Par contre, il faut que le bien soit mis en location et vous vous engagez pour le conserver. L’investissement sera plafonné à 300 000 Euros en fonction d’une zone bien définie.

Investir dans l’ancien permet la déduction des revenus imposables pour les monuments historiques. Le point positif est qu’il n’ya pas d’obligation de location ni de plafonnement, mais la conservation de logement est de moins de 15 ans : c’est la loi Monuments Historiques. Ensuite, on a droit à une réduction de moins de 30% pour louer des immeubles anciens en fonction du secteur géographique et surtout dans une zone ancienne.

Le point négatif est que le plafonnement est de 100 000 Euros et doit être loué pendant 6 ans minimum : c’est la loi Malraux.

La défiscalisation : pour celui qui sait faire des placements intéressants

Pour investir, il faut regarder tous les avantages et les inconvénients parce que beaucoup d’investisseurs ont perdu de l’argent en choisissant les produits de défiscalisation inadéquats.

Attention, il ne faut pas investir dans des biens immobiliers parce que vous voulez payer moins d’impôts, il faut choisir le bon prix des biens et le bon placement. Pour avoir un bon marché locatif, choisissez des bons emplacements et bénéficiez de la simplicité de revente avec moins de pertes.

La défiscalisation : le bonus fiscal

Même s’il y a réduction d’impôts dans les placements immobiliers, il est possible aussi d’avoir de bonus fiscal en fonction du choix de l’emplacement ou le type de l’immobilier, que ce soit ancien ou neuf. Pour obtenir des bonus, il faut prendre en compte les différents dispositifs adoptés.

Profitez des avantages de la réduction fiscale en mettant votre argent de côté pour l’achat d’un immobilier et la récupération du TVA en bénéficiant une baisse des frais de notaire. En plus, vous pourriez tirer profit d’un revenu mensuel lors de votre retraite en faisant louer votre maison. Votre descendance profitera aussi du patrimoine qui représente un réel atout.

Le déficit foncier : réduire le revenu fiscal

Le déficit foncier est l’une des solutions pour la défiscalisation immobilière qi vous effectuez des travaux de réhabilitation d’un montant supérieur à vos revenus. Il y a réduction des revenus imposables pour des travaux de rénovation, d’entretien ou d’amélioration.

Les travaux pour agrandir votre logement ou pour construction ne sont pas pris en compte dans le déficit foncier. Le plafonnement de ce montant est d’environ 12 000 Euros par an.

local_offerevent_note décembre 8, 2018

account_box Anya